samedi 17 décembre 2016

Kaléidoscope de mots clés - tarot


Un livre sur le tarot de 230 pages et le petit livret blanc accompagnant mon jeu de tarot, sont posés sur ma table. Pourquoi ces deux sources, parlant du même tarot, me proposent des interprétations différentes des mêmes lames? Quelle interprétation est la bonne? Laquelle suivre?
J'ai appris qu'une même carte pris dans deux jeux différents aura toujours la même interprétation / énergie (à quelles exceptions près comme certaines cartes du tarot de Thot par exemple), et si les descriptions sont différentes c'est parce que l’interprétation des cartes fonctionne par couches. Marcus Katz, tarologue et auteur, emploie un terme qui parle de lui-même : le 'kaléidoscope' de mots clés. Voyons un peu ...


Une carte décrit en image un concept simple, une énergie. Prenons un exemple le 9 de bâton (voir image ci-dessus). La carte du Rider Waite montre un homme avec un bandage, se tenant à un grand bâton. Il semble autant épuisé que heureux de son combat. A l'arrière plan huit autres bâtons bourgeonnant se dressent à l'horizon.
Les mots clefs les plus fréquentes pour décrire la carte sont : accomplissement, victoire, courage, audace, doute, risque, suspension, interruption'.
Les symboles marquants de la carte : bandage, mur de bâtons, appui, jeune pousse, homme reprenant son souffle, montagnes à l'horizon, chiffre neuf.
Ces mots clefs et symboles constituent ma première couche d’interprétation.
Si j'associe ces mots clés ou symboles deux par deux, on obtiendra des paires comme 'victoire - bandage', 'repos – risque', 'immobile - jeune pousse', … qui vous ferons penser à d'autres concepts, parfois plus long à décrire. Une victoire après un long combat, un homme déterminé mais un repos nécessaire, un sol préparé et fertile, ...
Si on continue l'exercice sur deux ou trois couches, on obtiendra des concepts très différents de la première couche mais cependant l'essence de la carte restera présente à tous les niveaux.
C'est le fait de diverger ainsi qui donne la richesse d'interpretation pour une seule carte. Ainsi, deux livres différents n'utiliseront pas toujours de les mêmes mots pour décrire une carte, mais l''énergie' de la carte sera bien présente.


Conclusion? Apprendre l'interprétation des cartes, ce n'est pas si difficile même si les interprétations lues dans les livres sont différentes. Partir à la chasse pour constituer ma propre collection de mots clés m'a aidé : à chaque fois qu'un mot clef décrit particulièrement bien ma carte de tarot, je le note dans un tableau de mots clefs. Pas la peine de remplir des pages et des pages, j'ai résumé les miens sur 3 feuilles A4. Je m'y réfère constamment, afin de diverger, construire mon kaléidoscope d'interpretation.

Avec le temps, vous n'aurez même plus besoin de vous référer à vos livres ou mots clés puisque le kaléidoscope se déploiera dans votre tête automatiquement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire